Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Cheny et le canton de Seignelay

, 00:07

Blason ville de Seignelay (source Wikipedia)

Dans sa Notice historique sur Cheny, l'abbé Horson nous apprend que Cheny, en 1793, faisait partie du canton de Mont-Fertile (Mont-Saint-Sulpice). C'est en 1802 que la commune fut rattachée au canton, justice de paix et doyenné de Seignelay.
Dans un an, en 2015, Cheny va quitter le canton de Seignelay pour celui de Migennes (commune limitrophe).

- + - + - + - + - + -
Vous venez de lire le 52 eme billet de la catégorie Le saviez vous ?, qui sera le dernier publié régulièrement.
- + - + - + - + - + -

Claude et Lilly

, 00:35

Claude et Lilly Debussy

Debussy commença à composer "La Mer" en 1903 .
On sait moins que c’est dans un hameau perdu du nord de l’Yonne qu’il en jeta les toutes premières notes.
Le 19 octobre 1899, Debussy avait épousé la fille d’un cantonnier du chemin de fer qui habitait le hameau de Bichain, situé sur le territoire de la commune de Villeneuve-la-Guyard. Rosalie, dite Lily, était donc d’origine très modeste, mais de plus elle était inculte. Elle ne manquait pas de qualités cependant et Pasteur Vallery-Radot, qui fut l’intime et le confident de Debussy, a souligné son « esprit gavroche » et sa beauté : elle avait d’abondants cheveux blonds qui recouvraient ses tempes en bandeaux et une taille particulièrement fine. Ce couple ne pouvait aller loin. Rosalie et Claude ne vécurent ensemble que cinq ans et c’est pendant cette période que Claude composa « La mer ». Il croyait l’aimer, mais ses goûts et sa conversation le désarçonnaient. Dans une lettre adressée à son ami Robert Godet, il précise, quelque peu méprisant, qu’elle n’aime la musique que « selon sa fantaisie », sa chanson favorite étant « une ronde où il est question d’un petit grenadier à la mine vermeille qui porte comme un vieux troupier son chapeau sur l’oreille » (rime involontaire ?).
L'Yonne Républicaine - Mars 2003

Des gants et des pinces

, 00:09

Pinces Chaput

Né à Tonnerre en 1857, Henri Chaput, a innové dans le monde de la chirurgie, tout d'abord en mettant au point des gants de chirurgie imperméables et stèrilisables qui seront utilisés de 1901 à 1970.
Il a aussi inventé un outil toujours utilisé dans le monde médical : la pince Chaput.

Tiens ta bougie droite !

, 00:34

saturnin_01.jpg

C'est dans le film Marie-Martine, en 1943, que Saturnin Fabre donnait ce conseil à Bernard Blier.

Lecteur audio intégré


Charles Saturnin Joseph Hubert Fabre est né la 4 avril 1884 à Sens (ses parents habitaient 42 place Thénard). Il a commencé sa carrière en 1911, d'abord dans le cinéma muet, puis a joué dans près de 80 films et 30 pièces de théâtre.
Il est décédé en 1961 à Montgeron (Essonne).

Nous sommes au parfum !

, 00:17

Papier d'Arménie - Montrouge

Il y a des années, selon le sens du vent, les habitants de Montrouge avaient droit aux effluves d'une savonnerie ou... d'une tannerie. C'est, heureusement pour la tannerie, terminé.
Toutefois l'air est porteur d'un curieux parfum qu'on ne trouve à Montrouge, celui du PAPIER D'ARMENIE : la seule usine fabricant ce produit (dont la formule est secrète, comme celle du Coca-Cola) y est installée.
http://papierdarmenie.fr

On polémique toujours sur Paul Bert !

, 00:05

Paul Bert

Plus de 120 ans après sa mort (en 1886), Paul Bert est toujours un sujet de polémique. Entre les jésuites et les libre-penseurs ? Non !
C'est entre WIKIPEDIA et la SOCIETE PAUL BERT :
Le premier, dans sa présentation du savant et homme politique, met en avant des propos racistes trouvés dans des manuels scolaires (voir ici), tandis que le second crie au scandale dans une tribune L'article scandaleux de WIKIPEDIA sur Paul Bert.

Dans l'ombre

, 00:14

Claude Franchet (Emilie Charlier)

Qui se souvient de Claude Franchet ? C'est sous ce pseudonyme qu'écrivait Emilie Boudard (1878-1971).
Amie de Charles Péguy, membre de la Société des gens de lettres, elle a écrit plusieurs romans. Elle a séjourné de nombreuses fois à Cheny mais est restée dans l'ombre de son illustre époux : Henri Charlier, qu'elle épousa en 1906.

Christian Zervos

, 00:33

Christian Zervos

Christian Zervos est né en Grèce en 1889 et est mort à Paris en 1970.
C'est pendant la seconde guerre mondiale que Christian Zervos (écrivain et critique d'art) et son épouse se réfugièrent à Vézelay. En 1970, il légua à la ville de Vézelay une maison qu'il y possédait (la maison de Romain Rolland) et en 2006, un nouveau leg de Christian Zervos, contitué de sculptures et de toiles jeta les fondations du Musée Zervos.
On y trouve des oeuvres de Henri Laurens, Calder, Pablo Picasso, Julio González, Giacometti, Ernst, Kandinsky, Miró, Jean Hélion, Victor Brauner, Willi Baumeister, Jacques Villon, Nicolas de Staël, Serge Poliakoff, Joseph Sima et Étienne Hajdu.
http://www.musee-zervos.fr

- page 2 de 8 -