Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Hussard noir à la campagne

, 00:22 - Lien permanent

« Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Sveltes, sévères, sanglés, sérieux et un peu tremblants de leur précoce, de leur soudaine omnipotence. » écrivait Charles Péguy. C'est à lui qu'on attribue la paternité du surnom "hussards noirs" donné aux instituteurs de l'école publique, quand cette dernière a été rendue obligatoire.

Les Editions de l'Escargot Savant (http://www.escargotsavant.fr/) ont sorti il y a peu "Hussard noir à la campagne" d'Antoine Gavory qui raconte l'histoire d'un de ces hussards dans la Nièvre :

En 1885, Clément, instituteur parisien, arrive à Chaulgnes, petit village de la Nièvre. sa mission, car il s'agit bien d'une mission, est de rouvrir l'école et de scolariser les enfants de paysans. L'époque est aux bouleversements. La IIIe république est encore jeune. Depuis peu, l'instruction est obligatoire, gratuite et laïque. Bientôt, l'église et l'état seront séparés. Cet hussard noir va, pendant 25 ans, devoir concilier les strictes consignes gouvernementales et la réalité de la vie à Chaulgnes. Chaulgnes, dont les habitants, Fernand, Aristide, Armance, Sylvestre... ne lui facilitent pas toujours la tâche. et Honorine qui lui fait battre le coeur. un roman passionnant sur la difficulté et la beauté du métier d'instituteur et la rudesse de la campagne nivernaise au tournant du XiXe siècle. (extrait dossier de presse).

Hussard noir à la campagne - Antoine Gavory

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet