Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Comprendre les actes notariés

, 16:29 - Lien permanent

Comprendre les actes notariés (3e partie) - Ed Thisa

Si l’intérêt et la richesse des actes notariés pour la recherche généalogique ne sont plus à démontrer, on est loin d’avoir épuisé toutes les potentialités de ce type d’acte car la documentation disponible, notamment sur internet, est aussi massive qu’hétérogène.
Aussi, après deux Théma consacrés aux actes notariés relatifs à la personne ou à la famille (cf. les Théma 7 & 8), un troisième fascicule s’imposait pour présenter l’ensemble des actes notariés relatifs à la vie économique de nos ancêtres.
Évidemment, ce numéro s’inscrit dans la lignée des ouvrages précédents, en ce sens qu’il présente, analyse et décortique les types d’actes les plus courants et les plus significatifs pour comprendre l’environnement économique et professionnel de nos aïeux… d’autant que ces actes sont de loin les plus nombreux dans les registres des notaires.
Cette prédominance du nombre des actes économiques s’explique d’ailleurs par l’importance des transactions concernant la propriété foncière : ainsi, les ventes, les partages et les échanges de biens immobiliers (maisons, boutiques, terres, prés, vignes, forêts…) et les baux de toutes natures liés à la gestion de la propriété agricole et à son exploitation (fermage, métayage, cheptel, location…) se rencontrent en abondance dans presque toutes les études de notaires. À côté de ces actes, le lecteur en découvrira d’autres tout aussi essentiels, souvent pittoresques, et d’un grand intérêt pour ses recherches : ce sont les visites de fermes, les devis de travaux et de réparations, les ventes aux enchères, les actes de crédit, les reconnaissances de dettes, les quittances, les obligations et les rentes les plus diverses… (Editions Thisa)

Merci à Thierry Sabot pour ce second volume de l'année 2016 !
Editions Thisa http://www.editions-thisa.fr/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet