Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Un nouveau musée et un mémorial dans le Morvan

, 00:51

MUSÉE DES NOURRICES ET DES ENFANTS DE L'ASSISTANCE PUBLIQUE, mai 2016

Le MUSÉE DES NOURRICES ET DES ENFANTS DE L'ASSISTANCE PUBLIQUE a ouvert ses portes le 29 avril 2016 à Alligny-en-Morvan.
Son site internet nous le présente ainsi :

L’histoire des nourrices et des enfants de l’Assistance publique a façonné l’identité du Morvan. Depuis la fin du XVIIIème siècle, elle a concerné plusieurs dizaines de milliers d’enfants, de femmes, de familles. Évoquant ces destinées individuelles et collectives, le musée des nourrices et des enfants de l’Assistance publique est un trait d’union entre l’histoire et les questions actuelles portant sur la famille, la parentalité, les enfants…
Vous cheminez dans l'espace d'exposition comme dans un village, de maison en maison, à travers une scénographie vivante où s’entremêlent données historiques et témoignages sensibles. Votre parcours suit celui des enfants recueillis par l’Assistance publique, des nourrices « sur place » restées dans le Morvan et de celles « sur lieu » parties en ville allaiter d’autres enfants que les leurs.
Pensé comme un véritable lieu de vie, le musée dispose en son sein d'un café et de chambres d'hôtes.

Site internet du musée : http://www.museedesnourrices.fr/

Le 7 mai, s'est ouvert à DUN-LES-PLACES un mémorial :

Le mémorial de Dun-les-Places transmet le souvenir d'événements et d'hommes, victimes de la barbarie nazie.
Il raconte l'historie d'un village-martyr et de ses habitants. Les faits se concentrent sur 3 jours : les 26, 27 et 28 juin 1944.
Trois jours qui marquent profondément la vie de Dun-les-Places. Trois jours durant lesquels le village est pillé, incendié et 27 hommes fusillés.
Ce centre d'interprétation est un lieu dédié à la mémoire.
Le parcours intérieur, composé de trois salles, donne à entendre la parole des survivants et montre la reconstruction physique et morale, après un événement d'une violence extrême. L'exposition présente des créations audiovisuelles qui donne la place au témoignage et à l'émotion.

Musée de la résistance en Morvan http://www.museeresistancemorvan.fr

Résistances en Morvan

Un train de bois pour Paris

, 00:58

Un train de bois pour Paris

Revivez, pendant un mois, la fabuleuse histoire du flottage à bûches perdues. Des bois du Morvan, puis de Clamecy à Paris, ce sont des quantités énormes de bois qui ont utilisé l'Yonne.
Toutes les informations, les dates du passage du train de bois sont à http://www.canal-du-nivernais.com/

Un train de bois pour Paris

Retrouvez sur notre site de nombreux documents pour en savoir plus sur cette fantastique aventure

Lâchez tout !

, 06:04

Un train de bois pour Paris - 2015

C'est hier, 12 avril 2015, qu'à Vauclaix (Nièvre) :

Des passionnés de l'association Flotescale ont organisé aujourd'hui un lâcher de bûches dans l'Anguison, un prélude à une grande opération qui sera organisée à partir du 7 juin pour faire revivre la grande époque du flottage et qui mènera un "train de bois" à Paris.

Reportage sur France 3 Bourgogne

Curiosité ferroviaire

, 00:09

En 2010, avec les numéros 150 et 152 de la revue RAIL PASSION, on trouvait deux DVD : "Modernisation sur le Morvan - En cabine d'un BGC de Paris-Bercy à Clamecy".

Rail passion

Amusant et curieux de voir le trajet et le passage des gares de Sens, Joigny, Laroche-Migennes et... Cheny !

Terre de flotteurs

, 00:45

Terre de Flotteurs, le web magazine vidéo de la région de Clamecy.

Terre de flotteurs - Clamecy

Terre de flotteurs annonce la diffusion de TRAINS DE BOIS POUR PARIS sur FR3 Bourgogne le 19 avril à 15h20.

http://www.terredeflotteurs.com/

Dans la Nièvre...

, 15:49

Foire aux bestiaux - Bouhy

Ce week-end dans la Nièvre

, 06:37

Bol d'Or 2013
http://www.boldor.com

Hussard noir à la campagne

, 00:22

« Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Sveltes, sévères, sanglés, sérieux et un peu tremblants de leur précoce, de leur soudaine omnipotence. » écrivait Charles Péguy. C'est à lui qu'on attribue la paternité du surnom "hussards noirs" donné aux instituteurs de l'école publique, quand cette dernière a été rendue obligatoire.

Les Editions de l'Escargot Savant (http://www.escargotsavant.fr/) ont sorti il y a peu "Hussard noir à la campagne" d'Antoine Gavory qui raconte l'histoire d'un de ces hussards dans la Nièvre :

En 1885, Clément, instituteur parisien, arrive à Chaulgnes, petit village de la Nièvre. sa mission, car il s'agit bien d'une mission, est de rouvrir l'école et de scolariser les enfants de paysans. L'époque est aux bouleversements. La IIIe république est encore jeune. Depuis peu, l'instruction est obligatoire, gratuite et laïque. Bientôt, l'église et l'état seront séparés. Cet hussard noir va, pendant 25 ans, devoir concilier les strictes consignes gouvernementales et la réalité de la vie à Chaulgnes. Chaulgnes, dont les habitants, Fernand, Aristide, Armance, Sylvestre... ne lui facilitent pas toujours la tâche. et Honorine qui lui fait battre le coeur. un roman passionnant sur la difficulté et la beauté du métier d'instituteur et la rudesse de la campagne nivernaise au tournant du XiXe siècle. (extrait dossier de presse).

Hussard noir à la campagne - Antoine Gavory

- page 1 de 2