Le petit manteau bleu
(Sur l'air du Retour des Chansons)

Champion n'est plus, que de nos coeurs s'exhale
Un chant de deuil entrecoupé de pleurs;
Il n'ira plus sur les ponts, à la halle,
De la misère apaiser les douleurs.
0 Jésus-Christ ! Qu'auprès de tes apôtres
Il soit placé, lui, qui suivit ton voeu ;
Car de son bien il fit celui des autres
Pauvres, pleurez le petit manteau bleu ! (bis)

Pour tous, son bien était un arbre immense
Dont les rameaux chargés de fruits nombreux
Donnaient toujours, à défaut d'abondance,
Le nécessaire à bien des malheureux.
Mais l'arbre meurt dès que périt la sève,
Et le saint homme est remonté vers Dieu ;
Il a passé comme passe un beau rêve...
Pauvres, pleurez le petit manteau bleu. (bis)

Quand la rosée en perles scintillantes
Vient le matin se poser sur les fleurs,
Au doux contact de ces larmes brillantes
Le bouton s'ouvre, exhale mille odeurs.
Du pauvre enfant la jeunesse épuisée
A ses bienfaits se ranimait un peu ;
Un vent mortel a séché la rosée...
Enfants, pleurez le petit manteau bleu. (bis)

Dès que le ciel s'enrichit d'une étoile,
La terre, hélas ! d'un grand coeur est en deuil.
0 charité ! que ton beau front se voile !
Champion, repose en paix dans son cercueil.
Conduis au ciel près des âmes célestes
Son âme pure ; elle a droit au saint lieu :
Nous, sous des fleurs nous ombrageons les restes
Saints et sacrés du petit manteau bleu. (bis)

Alexis Badou

Retour

Au secours ! Je suis persu !