Au secours ! Je suis perdu !
Correspondance au sujet d'un vol de bois (1807)
entre l'Agent général du commerce et un Conseiller d'Etat

Le 17 août 1807

L'Agent général du commerce de bois, à Paris
A Monsieur le Conseiller d'Etat,
Commandant de la Légion d'honneur,
Directeur général des ponts et chaussées, canaux, navigation intérieure, ports de commerce.

Monsieur le Conseiller d'Etat,

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint, un procès verbal dressé par le (illisible), garde pour la conservation des bois à Villeneuve-Saint-Georges, le trois du courant, contre le nommé Louis (illisible), pêcheur à Villeneuve, arrondissement de Corbeil, qui s'est permis de prendre et de s'approprier différentes espèces de bois et particulièrement des bois de chauffage en assez grande quantité, qui étaient destinés pour l'approvisionnement de la capitale.
Je vous prie, Monsieur le conseiller d'état, de vouloir bien transmettre ce procès verbal à M. le Procureur Impérial près du tribunal de Corbeil, avec invitation d'en suivre juridiquement l'effet et de faire prononcer contre Louis (illisible) les peines prononcées par les lois.

Je suis avec respect,
Monsieur le Conseiller d'Etat,
votre très humble et très obéissant serviteur.


Paris, le 7 septembre 1807

Le Conseiller d'Etat,
Commandant de la Légion d'honneur,
Directeur général des ponts et chaussées, canaux, navigation intérieure, ports de commerce.

A Monsieur Badin,
Agent Général du commerce à Paris,

J'ai reçu, Monsieur, avec votre lettre du 17 du mois d'août, le procès verbal dressé par le (illisible), garde, contre le nommé Louis (illisible) qui s'est permis de prendre et de s'approprier du bois d'approvisionnement.
Je vous préviens, Monsieur, que je transmets par ce courrier au Commissaire Impérial près le Tribunal de Corbeil, le procès verbal dont s'agit en le priant d'informer juridiquement contre le (illisible) et Louis (illisible).

Je suis, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.

Signature de Jean-Pierre Bachasson de Montalivet

Notice biographique sur Jean-Pierre Bachasson de Montalivet (1756- 1832)
Préfet de la Manche en 1801. Nommé au Conseil d'Etat le 8 prairial anXII, il est en service ordinaire hors sections en 1805 et 1806 et exerce alors les fonctions de préfet du département de Seine-et-Oise à Versailles. Conseiller d'Etat en service ordinaire de 1807 à 1809, il est rattaché à la section de l'intérieur. Il est nommé directeur général des ponts et chaussées le 3 mai 1806. Il quitte le Conseil d'Etat pour devenir ministre de l'Intérieur à partir de 1809 où il s'efforce d'atténuer le blocus par des licences en 1811. Il accompagne Marie-Louise à Blois en 1814. Intendant général de la couronne pendant les Cent Jours. Il est fait commandant de la Légion d'honneur en 1805, comte d'Empire. Pair de France en mars 1819.

Retour