Au secours ! Je suis perdu !
La famille Junot de Molosmes

Les treize enfants de la famille Junot - Molosmes - 1917
Agrandir

Tonnerre, 30 juillet - Mme Junot-Plait, cultivatrice à Collan, la nouvelle légionnaire au très beau titre de la fidélité à la terre et des familles nombreuses, est la femme d'un ancien et estimé maire de Molesmes. Née à Collan, le 9 janvier 1876, Mme Junot, cultivatrice intelligente et méritante, a eu en effet dix-sept enfants, dont quinze encore vivants. Elle a élevé sa famille d'une façon remarquable en lui inculquant les principes de travail et d'économie qu'elle-même a mis scrupuleusement en application Chevalier du mérite agricole depuis le 17 novembre 1922, Mme Junot est titulaire de la médaille d'or de la famille française depuis le 14 juillet 1920.
Le Petit Parisien - 31 juillet 1930
Auxerre, 31 juillet - Le ruban rouge
Mme Henri Junot, mère de quinze enfants. Les époux Junot habitent à Molosmes depuis trente-trois ans.
Mme Junot est une femme qui, toute sa vie s'est consacrée à sa tâche avec d'autant plus de joie et d'ardeur, sans doute, que souvent cette lâche était bien rude. Tout le monde, à Molosmes, estime les Junot, est leur demeure nous est bien vite indiquée. C'est une grande maison blanche, précédée d'une cour, où s'ébattent les volailles. Attirée par les aboiements des chiens, Mme Junot nous reçoit. Sa physionomie est restée étonnamment jeune et son regard d'un bleu ardent fait penser à l'eau azurée d'un lac de montagne. Nous annonçons la grande nouvelle et, tout d'abord, Mme Junot ne paraît pas croire que la distinction qui fut et restera l'objet de tant d'ambitions ait pu être décernée à la simple femme qu'elle est. Car elle estime n'avoir accompli que son devoir d'épouse et de mère. Sur ces entrefaites, son mari arrive, et tous deux, pour notre sympathique curiosité, égrènent les souvenirs du passé, disent les longs et patients travaux, les soins pieux sans lesquels la terre nourricière ne consent pas ses dons. Et quinze enfants leur sont venus. tous bien plantés, beaux gars et gentilles filles, faits à l'image forte de leurs parents. Mme Junot, approuvée par son mari, dit (et nous n'avons pas de peine à la croire) que souvent furent singulièrement courtes les nuits pour elle qui, avant les longues journées de labeur dans les champs, tenait à ce que tout fût en ordre dans la maison. Encore maintenant, deux fois par semaine, avant l'aube, elle se lève pour pétrir et pour cuire de lourdes miches de froment. A voir ce couple uni, pour lequel le travail resta toujours une loi sainte, et la parure d'un cercle nombreux d'enfants, la plus belle qui soit, l'esprit se porte à l'âge des patriarches.
Le Petit Parisien – 1 août 1930
Tonnerre, 31 août - Une mère de dix-sept enfants reçoit la croix d'honneur
Dans la dernière promotion de la Légion d'honneur, au titre des grande familles agricoles, figure une cultivatrice de Molesmes. Mme Henri Junot., née Eugénie Plait, mère de 17 enfants, dont 15 (9 garçons et 6 filles) sont vivants.
Le village de Molesmes était en fête aujourd'hui à l'occasion de la remise à la nouvelle légionnaire, des insigne de son grade. La cérémonie eut lieu à la mairie en présence de MM. Perreau-Pradier, député, Dupard, sous-préfet et de la municipalité à laquelle M. Junot, qui fut longtemps maire, appartient toujours eu qualité d'adjoint.
Le Matin – 1 septembre 1930

Retour