Article de Sophie Thomas publié dans l'Yonne Républicaine du 28 novembre 2002

Bienvenue sur Cheny.net

Passionnée par sa commune, Françoise Chambon a imaginé un site Internet qui lui est entièrement dédié.

Elle ne vit plus à Cheny mais « vient s’y ressourcer dès qu’elle le peut ». Sa famille est encore là. Françoise Chambon, aujourd’hui domiciliée dans la région parisienne, est profondément attachée au « village de son enfance, à son histoire ». Tant et si bien qu’avec l’aide de son compagnon Patrick Bertin, webmaster à ses heures perdues, la dame a eu l’idée de lui consacrer un site Internet. « Et ce afin de le présenter à ceux qui ne le connaissent pas, et d’en vanter les charmes ». Aujourd’hui, son « bébé » a six mois et se porte à merveille. Il a même reçu la visite d’internautes Brésiliens, Japonais, Argentins, Suédois.
En ligne, pas moins de 1 500 cartes postales de Cheny et de ses environs, mais aussi d’autres villes de l’Yonne. Certaines sont récentes, d’autres beaucoup moins. « Nous avons mis le grenier de la maison de famille sens dessus-dessous » plaisante Patrick Bertin. Des voisins en ont fait de même. Ainsi, on découvre le visage de la commune au lendemain des bombardements de 1944. Ou celui de la gare. Des images de vide-greniers très anciennes, de l’école des filles, des marchés hebdomadaires sont également présentées.

Les familles de Cheny des années 1640

Une large part de ce site - totalement indépendant - est consacrée à l’histoire de la bourgade. Françoise Chambon et Patrick Bertin ont réalisé un travail titanesque. « J’y passe encore plus de dix heures par jour » confie ce dernier. Le couple a par exemple retrouvé des noms d’habitants de Cheny datant des années 1640. Ils sont sur le site. Y figurent aussi les anciens maires, toutes les associations ayant vu le jour dans cette commune de l’Yonne, les commerces anciens et nouveaux, les clubs sportifs, culturels, les résultats des élections. « Nous voulons avant tout en faire un outil convivial, un morceau d’histoire locale » explique Patrick Bertin. Il semble plaire. En juin, un mois après la création du site, ses concepteurs ont recensé 319 visiteurs.
Du 1er au 26 novembre, ils ont été 650. Françoise et Patrick ne comptent cependant pas en rester là. « Nous continuons à l’enrichir du mieux que nous pouvons » disent-ils. Les idées fusent, des projets ont déjà vu le jour. Tous deux souhaitaient par exemple faire part de la vie et de l’œuvre de Georges Jacob, né à Cheny en 1739. Cet homme, auquel une rue rend hommage dans la commune, était l’ébéniste préféré de Marie-Antoinette. Ils se sont démenés pour recueillir des illustrations représentant ses créations, aujourd’hui exposées au château de Versailles, au Louvre ou au musée Paul-Getty (États-Unis). Maintenant, les internautes peuvent en prendre connaissance.

Auxerre, Sens Avallon, Tonnerre…

Puis, si une large partie du site est consacrée à Cheny, le département de l’Yonne dans son ensemble n’en a pas pour autant été oublié. Loin s’en faut : il suffit de cliquer sur le logo « Icaunais » pour voir apparaître une carte géographique, des photos et des cartes postales d’Auxerre, Sens, Avallon, Tonnerre et de dizaines d’autres localités. On y trouve aussi des images qui font la célébrité de l’Yonne : les vins de Chablis, les résultats des matches de l’AJA, son classement dans le championnat, la bouille de Guy Roux, un autographe de Bernard Menez, natif de Mailly-le-Château, un portrait de Leslie Caron, qui possède une maison à Villeneuve-sur-Yonne. Un livre d’or, sur lequel on peut y noter des appréciations, est enfin à la disposition des visiteurs. Qui, bientôt, n’en reviendront pas des changements apportés au site : Patrick Bertin a encore pas moins 300 cartes postales, allant de la représentation de la cueillette du houblon dans le Sénonais aux lavoirs de la Puisaye, à mettre en ligne.

Sophie Thomas

Journal L'Yonne Républicaine