La pièce de 5 francs "Camélinat"

La pièce de 5 francs Camélinat La pièce de 5 francs Camélinat La pièce de 5 francs Camélinat
La pièce de 5 francs de 1871 et agrandissement du trident, signature de Z Camélinat

Zéphirin Rémy Camélinat (Mailly-la-Ville, Yonne, 1840 - Paris, 1932) :

Fils d'un vigneron tailleur de pierres surnommé Camélinat le rouge, il monte à Paris à l'âge de 17 ans et travaille chez un fabricant de tubes de cuivre, puis ouvrier bronzeur. Il devient l'un des principaux dirigeants syndicaux des ouvriers du bronze. Il est mobilisé pendant la guerre de 1870.
Lors de la Commune, en 1871, il est nommé directeur de la Monnaie de Paris qu'il réorganise. Il fait frapper, avec la fonte d'une partie de l'argenterie impériale récupérée dans les palais, des pièces de 5 francs de grande qualité au type Dupré, dites Hercule au trident, son différent de directeur de la monnaie étant un trident. Elles sont mises en circulation durant la courte période de la Commune et sont restées célèbres et recherchées jusqu'à aujourd'hui dans le monde de la numismatique, quantité frappée : 256 410 exemplaires. On peut remarquer qu'il fut d'une honnêteté rigoureuse et que, lors de son départ pour l'exil, pas un sou ne manquait dans les caisses ni une monnaie dans les collections.
Ami de Pierre-Joseph Proudhon, il est l'un des signataires du Manifeste des Soixante. Fondateur de l'AIT, il participe activement à la Commune, échappe à la répression versaillaise et doit s'exiler à Londres. Condamné à la déportation par contumace, il est gracié en 1879. De retour en France en 1880, il rejoint l'alliance républicaine et socialiste de Charles Longuet, gendre de Karl Marx. Il contribue à la renaissance du socialisme et participe à la formation de la SFIO.
Député de Paris (1885-1889). En 1892, il participe au journal Le cri du peuple. Trésorier de la SFIO, il se rallie aux majoritaires communistes du Congrès de Tours en 1920, il favorise la naissance du communisme en France.
En 1921, il transmet les actions du journal L'Humanité (fondé par Jean Jaurès) au Parti communiste français. En 1924, à l'âge de 84 ans, il est le premier candidat communiste à l'élection présidentielle et obtient 21 voix sur l'ensemble des députés et des sénateurs.
Malgré les conditions de Moscou, il est la seule personnalité du PCF à être à la fois membre du Komintern et de la franc-maçonnerie. (Wikipedia http://fr.wikipedia.org)

Tombe de Zéphirin Camélinat à Mailly-la-Ville Tombe de Zéphirin Camélinat à Mailly-la-Ville
Tombe de Zéphirin Camélinat à Mailly-la-Ville

Retour