Attentats contre la propriété : Fausse monnaie

                Pour un clerc et un laïque qui avaient fabriqué de la fausse monnaie au XIVe siècle, des amendes seulement furent infligées.
                Elles furent de cinquante livres pour le premier et de six seulement pour le second.
                On sait que bientôt après les pénalités portées à ce sujet devinrent plus sévères, et, avec la chambre des monnaies, purent aller à la peine capitale.

Retour

Au secours ! J'suis perdu !