Délits et crimes relatifs au mariage et aux moeurs : Adultère

                Au XIVe siècle, un crime d’adultère fut puni de six à huit francs d’amende. Au XVe siècle, quatre crimes de même nature, dont trois commis par des clercs, entraînèrent des amendes de dix à vingt-deux sous. Le libellé relatif à un de ces faits est assez curieux. L’amende a été portée «ex et pro eo quod ipse diabolo instigante, ardore libidinis inflammatus, carnaliter cognovit quamdam mulierem adulterium committando".
                L’adultère se soldait donc par des amendes.

Retour

Au secours ! J'suis perdu !