Délits et crimes religieux : Excommunication

                L’excommunication constituait à la fois la pénalité spirituelle la plus grave que pût porter l'Eglise, et en elle-même, elle était également une position de laquelle ne pas s'efforcer de sortir était un délit.
                L’archevêque de Sens l'employa en 1205 pour refus de paiement par des héritiers, aux clercs du chœur de la cathédrale, de soixante sous parisis de rente qui leur avait été légués.
                D’autre part, en 1355, on trouve un sieur Fromond qui, pour s’être maintenu en état d’excommunication pendant deux ans, doit payer la somme de trente sous.
                Enfin le délit religieux qui consistait, étant excommunié, à oser assister à la messe fut puni en 1476 de vingt sous d’amende.

Retour

Au secours ! J'suis perdu !